En | Fr

Fondateurs
d'EFCSE

Laurent CAREDDA - CEO G2S

Président et membre fondateur EFCSE

A l’issue d’une formation universitaire en finance, à la faculté d’économie de Clermont-Ferrand, Laurent Caredda débute son activité professionnelle en tant qu’analyste financier en société de bourse en région Rhône Alpes.

Après un passage par le journalisme économique en Italie, il intègre, le monde de l’assurance en France où il est successivement consultant puis directeur Général de la Mutuelle MAAC (aujourd’hui Prévifrance) de 1993 à 1999.

Passionné de micro et macro économie, faisant preuve d’une appétence pour les systèmes experts et l’intelligence artificielle, Laurent Caredda participe activement à l’évolution du monde de l’assurance santé et à son industrialisation.

En 2000 il crée la société almerys, un des principaux opérateurs français de tiers payant santé dont il est Président.

A ce jour, Laurent Caredda dirige également le groupe be-ys, dont le spectre d’activités intègre services de confiance numérique, solutions de santé digitale, concept de trust center, gestion et traitement industriel des données, dans une démarche globale de protection de la souveraineté digitale des personnes morales et physiques.


Olivier DE MAISON ROUGE - Avocat spécialisé en intelligence économique

Vice Président et membre fondateur EFCSE

Docteur en droit, diplômé de Sciences-politiques, Olivier de Maison Rouge est avocat d’affaires et spécialiste du droit de l’intelligence économique. Ayant été amené au cours de sa carrière à défendre des entreprises victimes de pillage technologique, il a été conduit à se spécialiser dans la protection du patrimoine intellectuel et informationnel de l’entreprise (secret des affaires, cybersécurité) et à développer une expertise pionnière dans le domaine de l’intelligence juridique (veille, sécurité, influence).

Il est membre de la commission permanente « secrets d’affaires » de l’Association Internationale pour la Protection de la Propriété Intellectuelle (AIPPI), membre du Syndicat Français de l’IE (SYNFIE), membre du comité scientifique de l’Institut de l’Intelligence Economique et membre fondateur de la Fédération européenne des experts de cybersécurité (EFCSE).

Il est également professeur associé à l’ILERI (Ecole des Relations Internationales) et à l’Ecole de Guerre Economique (EGE) où il enseigne l’intelligence juridique. Olivier de MAISON ROUGE intervient également auprès d’organismes professionnels tels que le CDSE ou encore à l’INHESJ, à l’Ecole du Barreau, à l’ENM ... outre des conférences ponctuelles dans des colloques universitaires.

Auteur de plusieurs dizaines d’articles sur le droit du renseignement économique et le secret des affaires, il est l’auteur de deux ouvrages de référence sur ce sujet : Le droit de l’intelligence économique : patrimoine informationnel et secret d’affaires (Lamy, 2012), Le droit du renseignement : renseignement d’Etat, renseignement économique (Lexis Nexis, 2016).

Article en lien avec la cybersécurité et la protection des informations économiques :

« Darkweb : plongée en eaux troubles », Dalloz IP/IT, n°74 – février 2017 « La directive européenne sur le secret des affaires : la reconnaissance de droits incorporels d’un genre nouveau », Revue de l’Union Européenne, Dalloz, n°604 – janvier 2017 « Le renseignement économique obligé, de l’information contrainte à la transparence », Revue Hermès CNRS Editions, n°76 – décembre 2016 « Sacré secret (des affaires) entre occultation et révélation », Conseils et Entreprises, n°138 - décembre 2016 « Le secret des affaires, une légitime défense pour les entreprises », Les Echos, 16 décembre 2016 « La guerre de l’information stratégique par l’influence », La lettre du SYNFIE, n°7, novembre 2016 « La directive européenne sur le secret des affaires, la reconnaissance d’un capital immatériel stratégique », La Revue des affaires, n°5 – juillet 2016 « La directive européenne sur le secret des affaires est une innovation juridique majeure », Revue de Management et de Stratégie, juin 2016 « Le droit du renseignement expliqué par Olivier de Maison Rouge », journal de l’économie, juin 2016 « Droit et renseignement, guerre économique et jeux d’influence », Communication et Influence, n°74 – juin 2016 « Droit, renseignement et intelligence économique : une approche comparative », Comprendre et Entreprendre, n°18 – juin 2016 « GAFA vs G5 : l’Etat court après le numérique », Lexbase Hebdo – édition fiscale, n°572 du 29 mai 2014 « La notion d’espionnage industriel reste à définir juridiquement », Les Echos, 12 septembre 2013 « Secret des affaires : l’espionnage, c’est le vol ! », La Tribune, opinions, 12 novembre 2012 « L’Affaire Rose. Première condamnation de l’espionnage économique par le biais du vol de données immatérielles », Bulletin du Droit des Secrets d’Affaires, n°00, mars 2012

Corinne FRANCE - CEO Ubiquitous Solutions

Secrétariat Général EFCSE

Bechara WAKIM - President Everteam

Membre fondateur EFCSE

Après avoir passé plusieurs années dans l’enseignement et la recherche au sein de plusieurs universités en Europe et au Liban, Béchara WAKIM fonde en 1982, sa première société informatique d'édition de solutions pour le marché d’aide à la décision d’investissement. Ensuite, il devient actionnaire principal et directeur général de l’une des sociétés leader en édition de logiciels de gestion des documents. Béchara quitte la société, et entame une activité de fusions et acquisitions pendant 4 ans, jusqu’à la création d’Everteam. Il en est le président et directeur général depuis 1992. Béchara a une maîtrise en mathématiques et un doctorat en intelligence artificielle.


Joaquin MOYA-ANGELER CABRERA - CEO Redsa

Membre fondateur EFCSE

M. Joaquín Moya-Angeler Cabrera, pionnier dans la promotion du rapprochement et le transfert de connaissances entre les secteurs public et privé, a alterné, au cours de sa carrière professionnelle, la présidence d'entreprises importantes avec sa participation au lancement et au développement de plus de quinze entreprises technologiques en Espagne, au Mexique et dans différents pays. Il a contribué à la promotion de l'innovation commerciale pour le développement de l'économie espagnole en tant que cofondateur de la Fondation COTEC en 1990 et a obtenu le Prix National de l’Innovation en 2013.

M. Joaquín Moya-Angeler Cabrera participe également aux conseils consultatifs de différents fonds de capital-risque, facilitant le processus d'investissement pour le soutien aux entrepreneurs et aux innovateurs.

Convaincu de la nécessité d'une économie circulaire et durable fondée sur la connaissance, il a toujours maintenu un engagement fort envers la société à travers sa participation à des associations et à des organisations professionnelles. Il a été président de la Conférence des Présidents des Conseils Sociaux des Universités Públicas Españolas, du Conseil Social de l'Université d'Almería et de la Fondation Méditerranéenne. Il est actuellement mécène et membre du conseil consultatif de la COTEC et membre du conseil consultatif du CEA (Confédération des entrepreneurs andalous) et de l'Académie andalouse des sciences sociales et de l'environnement.

Il préside, entre autres, REDSA (Réseau Technologique d'Assistance Sanitaire) et Presenzia / Vocari (infrastructure technologique). Il est également membre du conseil d'administration de plusieurs sociétés, telles que Grupo Leche Pascual, Dufry, Palamon Capital Partners et Hildebrando, entre autres, et a présidé IBM Espagne, Grupo Leche Pascual et Meta4.


Loïc CHANCERELLE - Independant Expert

Membre fondateur EFCSE

Saint-cyrien, le général (2S) Loïc CHANCERELLE a passé l’ensemble de sa carrière au sein de la gendarmerie nationale, où il a exercé de nombreuses responsabilités opérationnelles, jusqu’au niveau de commandant de la gendarmerie d’une région importante. Il a terminé sa carrière comme directeur adjoint de la DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la défense) où, entre autres fonctions, il présidait le comité de pilotage « cyberdéfense ». Breveté de l’Ecole de Guerre, il est titulaire d’un master « Police, sécurité et société » (Sciences Po Toulouse) et d’un master d’histoire (Ecole pratique des Hautes études).


Bernard LABATUT - Director Security and Governance Research Group University of Toulouse 1

Membre fondateur EFCSE

Directeur du Groupe de Recherche sur la Sécurité et la Gouvernance (GRSG), Directeur du Groupe de Recherche sur la Sécurité et la Gouvernance (GRSG) de l’IDETCOM (Université Toulouse-Capitole Maître de conférences HDR de science politique à l’université Toulouse-Capitole où il dirige le master 2 : « Relations Internationales et politiques de sécurité » et le diplôme d’université : « Stratégie globale et cybersécurité ». Expert en Relations internationales et sur les questions de sécurité. Auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur les questions de sécurité et de défense avec une spécialisation sur l’Espagne et l’Amérique latine. Lieutenant-colonel de la Réserve Citoyenne Cyberdéfense.

Bernard LABATUT a publié notamment :

« Les Amériques, Paris, Institut des Amériques », Ed. Robert Laffont, coll. Bouquins, 2016 Ouvrage collectif – participation à travers quatre articles (sécurité, relations bilatérales et multilatérales) « Hacia una estrategia compartida » in Patricio Leiva Lavalle ed. « Hacia un espacio euro-latinoamericano para la educación superior, ciencia, tecnología e inovacion », 2014, Université du Chili, Santiago du Chili, pp. 145-151 « L’Amérique latine, triste mine d’or pour le mercenariat » Dans « La protección de la dignidad de la persona y el principio de humanidad en el siglo XXI », Jose Luis Rodriguez-Villasanta y Prieto y Joaquin López Sánchez (coord.), Valence, Ed. Cruz-Roja española/Tirant lo blanch, Valence, 2012, pp. 453-460 « Les relations centre-périphérie en Espagne. Entre stratégies partisanes et dynamiques d’autoréalisation » Toulouse, Presses de l’Université des Sciences Sociales, tome L, 2008, pp. 253-270 « La ecuación estratégica paraguaya en los albores del siglo XXI: Democracia, desarrollo y seguridad » Revue Sociedad Global, Vol.1, nº 2, 2008, Buenos Aires, Universidad Abierta Interamericana, pp 140-166 « El poder militar y el cambio de paradigma en las teorías de la seguridad en un mundo en transformación », avec Jesús Ignacio Martínez Paricio - en Octavio Uña, J. Hormigos y A. Martín Cabello (Coordinadores) «Las dimensiones de la globalización», Madrid: Paraninfo-CENGAGE Learning, 2007. Pags. 145-168. ISBN: 978-84-9732-575-2